Metiers de la petite enfance

Informations sur les metiers de la petite enfance
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 puericultrice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mélanie
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1220
Age : 31
Localisation : seine et marne
Emploi : Auxiliaire de Puériculture
Date d'inscription : 08/04/2005

MessageSujet: Re: puericultrice   Mar 1 Nov - 14:38

METIER
infirmiere specialisée dans les soins aux bébés et aux enfants . Elle travaille en hopital, services de maternité et de pediatrie. Elle peut aussi exercer dans les services de PMI (protection maternelle et infantile) des conseils generaux ou diriger une creche ou halte garderie. Sa préoccupation reste toujours le bien etre et l'equilibre des enfants

QUALITES
disponible, patiente et dynamique

FORMATION
Le diplome d'etat de puericultrice se prepare en un an dans les ecoles agrees. La formation est accessible aux infirmieres et sages femmes diplomées


Les prérequis:

Etre titulaire du diplôme d'Etat infirmier, sanctionné après 3 années d'études (cours théoriques en Institut de Formation en Soins Infirmier+ stages) ou du diplôme de sage-femme reconnu au sein de la CEE.


cat Les épreuves du concours:

* Deux épreuves écrites d'admissibilité (chacune de ces épreuves durent 1h30)
- Une épreuve de QCM (40 questions) et 10 questions à réponses ouvertes courtes, destinés à vérifier les connaissances des candidats.

- Une épreuve de tests psychotechniques

Pour être admissible, le candidat doit avoir un total d'au moins 20 pts sur 40 et ne pas avoir une note inférieure à 7/20, qui entrainerait son élimination.


* Une épreuve orale d'admission: question tirée au sort par le jury portant sur l'étude d'une situation en rapport avec l'exercice professionnel infirmier. Une note inférieure à 7/20 à cette épreuve est éliminatoire. Le candidat dispose de 20 minutes de préparation.
Le jury est composé d'une puéricultrice, d'un médecin et d'une puéricultrice assurant des fonctions d'encadrement.

_________________


Dernière édition par le Dim 14 Mai - 22:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eureka-web.fr
mélanie
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1220
Age : 31
Localisation : seine et marne
Emploi : Auxiliaire de Puériculture
Date d'inscription : 08/04/2005

MessageSujet: Re: puericultrice   Jeu 10 Nov - 19:38

http://puericultrice.forumactif.com/index.forum new2

http://puericulture.probb.fr

_________________


Dernière édition par le Dim 21 Mai - 0:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eureka-web.fr
kaomé
Accro
avatar

Nombre de messages : 797
Age : 51
Localisation : 86
Emploi : auxi en mater
Date d'inscription : 18/06/2005

MessageSujet: Re: puericultrice   Mar 15 Nov - 17:47

Conditions d'admission à la formation de puéricultrice :



Fixés par arrêté du 12/12/1990 (J.O. du 16/12/1990 et du 22/06/1995)

Sont admis à suivre l’enseignement :

LES CANDIDATS :

Titulaires :


* Soit d’un diplôme, certificat ou autre titre mentionné à l’article L. 474.1 du code de la Santé Publique leur permettant d’exercer la profession d’Infirmier(ère)


* Ou d’un certificat, titre ou attestation leur permettant d’exercer sans limitation, la profession d’infirmier(ère) en application de l’article L. 477 du code de la Santé Publique


* Soit d’un diplôme, certificat ou autre titre mentionné au troisièmement de l’article L. 3562 du code de la Santé Publique, leur permettant d’exercer la profession de Sage-femme


* Ou d’une autorisation d’exercice délivrée, par le ministre chargé de la Santé, en application des dispositions du deuxièmement de l’article L. 356 du code de la Santé Publique


Dans le cas où le candidat n’est pas titulaire du diplôme d’Etat d’Infirmier ou de Sage-femme, il doit fournir une attestation d’inscription en dernière année d’études conduisant à l’un de ces deux diplômes.


En cas de succès au concours, l’admission définitive du candidat est subordonnée à la justification par celui-ci qu’il est titulaire de l’un des diplômes précités. A défaut, il perd le bénéfice du concours. (J.O. du 22 juin 1995).

Et :


Ayant subi avec succès les épreuves du concours d’admission à la formation préparant au Diplôme d’Etat de Puéricultrice.

Il est organisé par l’école sous la responsabilité du Préfet de la Région.



LES Épreuves

D’admissibilité :

Deux épreuves écrites et anonymes chacune d’une durée de 1 H 30 mn, notées sur 20 points


Une épreuve de quarante questions à choix multiple et dix questions à réponses ouvertes, permettant de vérifier les connaissances des candidats


Une épreuve de tests psychotechniques permettant d’évaluer les capacités d’analyse et de synthèse des candidats.

Sont ADMISSIBLES les candidats ayant obtenu une note égale ou supérieure à 20/40 points (une note inférieure à 7/20 à l’une des épreuves est éliminatoire). Chaque candidat reçoit notification de ses résultats

D’admission :

Il s'agit d'une épreuve orale portant sur l’étude d’une situation en rapport avec l’exercice professionnel dont le sujet est tiré au sort. Cette épreuve est notée sur 20 points :


- Exposé 10 mn


- Discussion avec le jury 10 mn


- Temps de préparation 20 mn

Une note inférieure à 7/20 est éliminatoire.

Sont déclarés ADMIS les candidats les mieux classés dans la limite des places de l’École (25 étudiants) sous réserve que le TOTAL de NOTES OBTENUES pour l’ensemble des épreuves soit Égal ou Supérieur à 30 points/60 sans note éliminatoire.

Une liste complémentaire est établie pour les candidats justifiant d’un total de points égal ou supérieur à 30 points sans note éliminatoire.



Les résultats du concours d’admission sont valables pour la rentrée scolaire au titre de laquelle ils ont été publiés.


Les candidats admis ont un délai de 10 jours à compter de la date où les résultats leurs ont été notifiés pour faire connaître à la Directrice de l’école la confirmation de leur inscription.


Celle-ci ne sera prise en compte qu’accompagnée du versement des droits d’inscription annuel à la formation (basé sur les droits d’inscription de l’Université, environ 150 euros, à titre indicatif, en 2005).


A défaut de réponse dans ce délai, les candidats perdraient le bénéfice de leur admission.

Des dérogations peuvent être accordées :


- Départ au service national


- Congé de maternité


- Congé d’adoption


- Garde d’un enfant de moins de 4 ans


En cas:

- De rejet de demande d’accès à la formation professionnelle ou à la promotion sociale

- De rejet de demande de congé de formation

- De rejet de demande de mise en disponibilité.

L’ensemble des reports ne peut excéder 2 années.



Les candidats titulaires d’un diplôme étranger d’infirmier ou de sage-femme non validé pour l’exercice de la profession en France peuvent être admis :


Après avoir satisfait à une épreuve écrite d’évaluation de leurs capacités à suivre la formation.


Cette épreuve d’une durée de 1 H 30 mn est notée sur 20 points, une note de 10/20 est exigée pour être admis en formation.


EN FIN DE FORMATION après l’obtention des notes requises fixées par l’article 26 de l’arrêté du 12.12.90 pour le Diplôme d’État de Puéricultrices, il leur est délivré par le Préfet de Région une attestation de réussite. (Celle-ci ne donne en aucun cas le droit d’exercer les fonctions de Puéricultrice en France).
Revenir en haut Aller en bas
http://pierre-robin.bbactif.com
Salomé²
Occasionnel
avatar

Nombre de messages : 31
Emploi : future puericultrice
Date d'inscription : 22/05/2006

MessageSujet: merci...   Mar 23 Mai - 20:46

Merci pour toutes ses informations et merci d'avoir mis mon forum ! COECOE sol8 cass4ou MERCI ! titoeuf
Revenir en haut Aller en bas
http://puericulture.oldiblog.com
natalie13
Occasionnel


Nombre de messages : 24
Age : 39
Localisation : sud est
Emploi : Puericultrice
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: puericultrice   Dim 21 Déc - 15:12

Je suis puer depuis 2002

j'ai travaillée en clinique privé puis en centre hsopitalier et je suis a present responsable d'une creche familiale sur ma ville
Revenir en haut Aller en bas
petitegeisha
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 31
Localisation : ariège
Emploi : fleuriste
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: puericultrice   Dim 11 Jan - 19:05

le metier de puéricultrice

*> Quelle est votre formation ?
*
*- J’ai passé un bac général qui correspond aujourd’hui au bac ES pour entrer ensuite en école d’infirmière pendant trois ans. Ensuite on travaille un *an minimum avant d’intégrer la spécialisation de puéricultrice.
*
*> Et quelles sont vos expériences professionnelles ?
*
*- Pour pouvoir être directrice de crèche, il faut avoir exercer au minimum cinq le métier de puéricultrice donc il y a peu de jeunes directrices de crèche. Ce *qui est très recherché aujourd’hui c’est une expérience médicale en milieu hospitalier car on a un rôle de soin auprès des enfants et grâce à ce type *d’expérience on est capable de gérer les urgences. D’autre part, une expérience en management d’équipe est un atout. J’ai obtenu mon diplôme d’état en **1983 et j’ai travaillé pendant plus de vingt en milieu hospitalier. J’ai également était directrice adjointe de crèche pendant cinq ans.
*
*> Votre métier a-t-il évolué depuis que vous exercez ?
*
*- Le métier de directrice de crèche a considérablement évolué, aujourd’hui, c’est quelqu’un qui a plusieurs casquettes. Il faut être polyvalent au niveau *des compétences. Il faut avoir des compétences de puéricultrice car c’est l’enfant qui prime mais également des compétences administratives et de *gestionnaire. De plus en plus des connaissances en management et gestion d’équipe sont requises. Aujourd’hui nous travaillons beaucoup avec les *professionnels de la petite enfance, on est amené à monter des projets d’aménagement des locaux, d’organisation d’activités. Il y a également toute la *partie relationnelle avec les parents qui est très importante. On essaie de garder une continuité entre l’enfant, la crèche et les parents.
*
*> Pourquoi avez-vous choisi le métier de puéricultrice puis celui de directrice de crèche ?
*
*- C’est une passion et encore plus lorsque l’on est directrice de crèche sinon on ne tient pas le coup. Il faut avoir un solide équilibre physique et psychique, *il faut être bien dans sa peau pour bien travailler surtout avec des enfants. Il est vital d’aimer son métier car on ne compte pas ses heures. J’aime *beaucoup mettre en place des projets et des activités dans la crèche et voir les enfants s’épanouir, évoluer et c’est fabuleux. Cela change beaucoup du *milieu hospitalier où l’on ne rencontre que des enfants en détresse. En travaillant dans une crèche, on a une gratification immédiate que l’on n’a pas *forcément dans le milieu hospitalier car tout le monde est trop stressé pour penser à vous remercier. J’aime à penser que l’on travaille pour former *l’adulte de demain et je trouve que c’est très important. Je fais ce métier pour la passion des enfants et du relationnel.
*
*> En quoi consiste votre travail quotidien ?
*
*- Mon rôle avant tout c’est d’être auprès des enfants et de voir comment ils évoluent et de voir si le personnel met en place les activités dans l’état d’esprit *voulu. Il y a un rôle pédagogique et de suivi. Il faut que tous les enfants soient épanouis et stimulés. Le suivi est aussi bien psychologique, psychoaffectif *et médical. Nous fonctionnons en unité de vie c’est-à-dire qu’il y a 20 enfants au rez-de-chaussée et 20 enfants au premier étage et on a un panel *identique d’enfants sur les deux étages. On mélange les âges et nous ne faisons pas de sections d’âge. Nous accueillons les enfants surtout entre 7h et **8h30 puis si l’enfant est fatigué, il retourne dormir ou sinon il commence les activités. Ensuite on se lave et on va manger. Vient la sieste vers 12h30 puis *le lever avec les changes. L’après midi il y a les activités et le goûter. Personnellement je vérifie que le personnel et les enfants sont présents puis je m’occupe *des tâches administratives. J’essaie d’être la plus présente auprès des enfants.
*
*> Dans quelles structures peut travailler une puéricultrice ?
*
*- Il a les directrices de crèche et les coordinatrices de crèches c’est-à-dire gérer plusieurs crèches au sein d’une municipalité. Ensuite elle peut travailler en *PMI (Protection Maternelle et Infantile) ou en milieu hospitalier au sein d’une équipe. Elle peut également faire l’école des cadres et devenir *responsable d’un service de pédiatrie. La puéricultrice peut aussi être enseignante dans les écoles de puériculture, d’auxiliaires puéricultrice, d’aides *soignante et d’infirmières. Il y a beaucoup de possibilités d’évolution et les puéricultrices sont très recherchées.
*
*> Quelles sont les compétences professionnelles et les qualités personnelles nécessaires ?
*
*- Il faut être rigoureux car on doit assurer un suivi administratif et financier. Il faut aussi des compétences en animation, en relationnel et psychologie. *Car on doit dynamiser une équipe mais aussi gérer des conflits donc des qualités de management sont nécessaires. On travaille avec les familles donc les *qualités relationnelles sont essentielles. Pour les qualités personnelles il faut avoir une bonne santé physique et mentale. La disponibilité est aussi très *importante ainsi que des qualités d’écoute. Il faut savoir animer des projets et savoir les défendre afin d’obtenir des financements.
*
*> Quels sont les avantages et les inconvénients de votre métier ?
*
*- En ce qui concerne les côtés positifs je pense qu’il y en a beaucoup car j’adore mon métier.
*Mais il est vrai que c’est un métier prenant qui se fait parfois au détriment de la vie de famille.
*On a une reconnaissance professionnelle de la part des parents qui nous remercient de s’occuper de leurs enfants. De plus, s’occuper d’enfants est *passionnant car ils ne sont pas ingrats, ils sont simples et directs. D’autre part, le relationnel avec les parents est très intéressant, ils sont heureux de voir *leurs enfants bien grandir. C’est un métier très dynamisant. L’inconvénient est qu’il faut être très disponible et présent pendant tout le temps de *l’ouverture de la crèche. On y laisse un peu de sa vie de famille. On a également beaucoup de responsabilités juridiques au niveau des personnes mais *aussi des bâtiments. Et pour finir, on ne gagne pas beaucoup d’argent par rapport à l’ancienneté ou aux responsabilités que l’on a.
*
*> Un dernier mot pour les personnes intéressées par ce métier.
*
*- Je leur dirais de foncer car c’est un métier passionnant et intéressant. Par contre le métier de directrice de crèche, il ne faut pas le faire tout de suite. Il *faut déjà avoir de l’expérience médicale et que cela soit de l’acquis complet. Il y a beaucoup de possibilité d’évolution dans le métier, il faut avoir envie de *bouger, être dynamique et ne pas se laisser aller dans une routine.








*****************************************************************




Puéricultrice

Version imprimable

La puéricultrice est une spécialiste de la santé et des soins à la petite enfance. C’est avant tout une infirmière (ou une sage-femme). Elle joue aussi un rôle d’éducation et de prévention. Ne pas confondre avec l’éducatrice de jeunes enfants ou avec l’aide puéricultrice ou l’assistante maternelle.



Description des tâches / conditions de travail

Dans les maternités, la puéricultrice est chargée de veiller sur les nouveaux-nés, en collaboration avec le pédiatre et la sage-femme. Elle réalise le premier examen des bébés, établit leur régime alimentaire et assure leur toilette. Elle conseille également les jeunes mamans sur les soins, l’allaitement, le développement physique et affectif de l’enfant. Dans les services pédiatriques des hôpitaux ou en chirurgie infantile, elle partage son temps entre les soins aux enfants malades et les relations avec les familles. Elle fait des pansements, pose des perfusions, distribue des médicaments et suit l’exécution du traitement.

En PMI (protection maternelle et infantile) ou en crèche, elle joue un rôle de prévention, de protection et d’éducation auprès des familles. Elle participe aux consultations dans les centres spécialisés, conseille les parents, assure le suivi à domicile des enfants signalés par l’hôpital ou par le service de l’aide sociale à l’enfance. La puéricultrice travaille toujours au sein d’une équipe de personnels soignants, d’éducateurs de jeunes enfants ou de travailleurs sociaux.

À l’hôpital, les horaires peuvent être contraignants (travail de nuit ou pendant le week-end). En PMI elle est très souvent en déplacement. Dans tous les cas, bonne santé physique et nerveuse, patience et sens des responsabilités sont indispensables pour exercer ce métier.
À savoir : la profession est exercée à presque 100 % par des femmes, mais, en principe, rien n’interdit à un homme d’être puériculteur



Salaires / revenus
Le salaire de la puéricultrice varie selon le secteur d’activité, la convention collective, l’ancienneté et la fonction exercée. Dans la fonction hospitalière elle est fonctionnaire de catégorie A. En moyenne, la rémunération mensuelle brute s’échelonne de 1 300 € en début de carrière à 2 500 € en fin de carrière. Si elle occupe un poste de responsabilité, elle perçoit un salaire aux alentours de 2 300 € pour commencer.



Evolution professionnelle
Après cinq ans d’expérience professionnelle, la puéricultrice peut devenir directrice d’une structure d’accueil de jeunes enfants (crèches, halte-garderie, pouponnière…). Elle peut aussi coordonner les actions municipales en faveur de la petite enfance, ou assurer des actions de formation auprès des assistantes maternelles. Elle peut enfin prendre en charge la surveillance d’un service de pédiatrie en tant que surveillante-chef ou infirmière générale, à condition d’avoir obtenu un diplôme de cadre de santé.



Etudes / formations

Pour pouvoir préparer le diplôme d’État de puéricultrice, vous devez déjà être titulaire du diplôme d’État d’infirmière ou de sage-femme et réussir un concours d’admission dans une école de puériculture. Les études durent 12 mois après l’admission dans l’école de spécialisation. Il en existe une trentaine agréées par le ministère de la Santé.
95 % des puéricultrices ont une formation d’infirmière. La formation d’infirmière dure elle-même 3 ans et se déroule dans un IFSI (institut de formation aux soins infirmiers). Elle est accessible sur concours après le bac.
Les sage-femmes sont désormais formées en 5 années d’études après le bac. Pour ce qui les concerne le passage par une année de PCEM1 est désormais le règle.



« L'auxiliaire de puériculture exerce sous la responsabilité de l'infirmier ou de la puéricultrice. Ses activités se situent dans le cadre du rôle qui relève de l'initiative de l'infirmier, relatifs aux actes professionnels et à l'exercice de la profession d'infirmier.
L'auxiliaire de puériculture réalise des activités d'éveil et des soins visant au bien-être, à l'autonomie et au développement de l'enfant. Son rôle s'inscrit dans une approche globale de l'enfant et prend en compte la dimension relationnelle des soins ainsi que la communication avec la famille dans le cadre du soutien à la parentalité. L 'auxiliaire de puériculture participe à l'accueil et à l'intégration sociale d'enfants porteurs de handicap, atteints de maladies chroniques, ou en situation de risque d'exclusion.
L'auxiliaire de puériculture travaille le plus souvent dans une équipe pluri professionnelle et dans des structures sanitaire ou sociales ».
Revenir en haut Aller en bas
http://au-coeur-des-plantes.forumactif.com/forum.htm
natalie13
Occasionnel


Nombre de messages : 24
Age : 39
Localisation : sud est
Emploi : Puericultrice
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: puericultrice   Lun 12 Jan - 22:18

rhoo c bien complet !!!
Revenir en haut Aller en bas
Justy86
Nouveau


Nombre de messages : 4
Age : 31
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: puericultrice   Lun 28 Fév - 16:31

euh pourriez-vous me dire quelle est l différence entre une puericultrice et une auxiliaire de puericulture??
Revenir en haut Aller en bas
natalie13
Occasionnel


Nombre de messages : 24
Age : 39
Localisation : sud est
Emploi : Puericultrice
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: puericultrice   Lun 28 Fév - 16:36

c pas du tout le meme metier
une puericultrice est a la base infirmiere puis fait une spécialisation pour bosser avec les enfants
une AP est équivalent d'une aide soigante mais pour les enfants
c pas le meme niveau d'etudes ni les memes responsabilités
Revenir en haut Aller en bas
Justy86
Nouveau


Nombre de messages : 4
Age : 31
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: puericultrice   Lun 28 Fév - 18:42

donc une infirmière peut faire des piqures, une aide-soignante non,
par la mm chose une puer peut faire des piqures et une ap non!!!

merci
Revenir en haut Aller en bas
natalie13
Occasionnel


Nombre de messages : 24
Age : 39
Localisation : sud est
Emploi : Puericultrice
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: puericultrice   Lun 28 Fév - 20:16

oui en gros c ça
apres se sont pas les memes debouchés , une puer peut bosser en pmi et faire aussi directrice de creche
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: puericultrice   

Revenir en haut Aller en bas
 
puericultrice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VISITE DE LA PUERICULTRICE
» visite de la puericultrice
» visite de la puericultrice
» Adresses et dates des écoles dans les régions du Nord-Est
» étudiante puéricultrice, excusez-moi de m'inviter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Metiers de la petite enfance :: les metiers :: Metiers en bref-
Sauter vers: