Metiers de la petite enfance

Informations sur les metiers de la petite enfance
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 maison de naissance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kaomé
Accro
avatar

Nombre de messages : 797
Age : 51
Localisation : 86
Emploi : auxi en mater
Date d'inscription : 18/06/2005

MessageSujet: maison de naissance   Jeu 1 Déc - 13:14

Origine du concept de maison de naissance :

* Aux Etats-Unis, ce fût surtout une réaction face à une surmédicalisation de la grossesse et de l’accouchement.
* Au Canada, la création de ces structures est intimement liée à l’histoire de la profession de sage-femme qui s’était éteinte depuis le début du siècle. Le Québec vient de légaliser les sages-femmes en septembre 1999 après dix ans d’évaluation de leur activité au sein de projets-pilotes.
* En Europe, les raisons de la mise en place des maisons de naissance sont variables d’un pays à l’autre. On retrouve principalement :
· L’accueil de femme seules ou socialement défavorisées.
· L’influence du mouvement féministe

Définition d'une maison de naissance :

Tout d’abord, le principe des maisons de naissance ne repose que sur le postulat que la naissance est la plupart du temps un processus physiologique.

Selon les critères européens :

* Une maison de naissance , est une institution de santé primaire dans laquelle les femmes son t considérées comme responsables et libres de leur décision.
* La maison de naissance fonctionne en réseau avec l’ensemble du système de santé. C’est un établissement ayant accès aux services obstétricaux, pédiatriques et néonatals d’un hôpital ou d’un clinique.
* Une maison de naissance est une institution indépendante des institutions hospitalières ou cliniques dans la mesure où une assistance à la naissance adaptée aux femmes y est pratiquée par des sages-femmes dans le cadre de leur compétences. C’est une structure autonome sans autre équipement médical que celui autorisé aux sages-femmes .
* La direction obstétricale est sous la responsabilité exclusive des sages-femmes.
* C’est un lieu d’accueil des femmes enceintes et de leur famille dans la mesure où la grossesse, l’accouchement et le post-partum restent dans le cadre de la physiologie.
* Le suivi des femmes répond à la notion d’accompagnement global de la naissance qui associe une femme enceinte à une sage-femme référente pendant le déroulement de la grossesse, l’accouchement et l’après naissance.

Le caractère commun à toutes les maisons de naissance repose sur un suivi intense des femmes, physique et émotionnel, clinique et biologique, et sur un strict respect de la physiologie .

Les maisons de naissance ouvrent donc un espace très particulier à mi chemin entre un accouchement à domicile et un accouchement au sein d’une maternité traditionnelle.

Les maisons de naissance dans le monde :


En Amérique du nord, où on peut en dénombrer 135 au USA et 8 au Québec.

En Europe, principalement en Allemagne ou il existe 40 structures et en Suisse 11, ainsi qu’en Autriche , en Belgique, en Suède, et en Grande Bretagne.

Des structures équivalentes seraient également implantées en Australie et en Nouvelle-Zélande mais il m’a été impossible de recueillir des données à leur sujet.

Les maisons de naissance ne s’adressent pas à toutes les femmes :

* Un suivi en vu d’un accouchement au sein de ces établissements ne s’adresse qu’à des femmes en bonne santé, dont la grossesse est à bas risque et laisse présager un accouchement eutocique.
* Le désir de s’investir dans la grossesse doit être présent.
* Le choix doit être éclairé, ce qui implique une prise de conscience de la part des futurs parents, des limites de ce type de structures comme par exemple :
· L’absence d’analgésie péridurale
· La nécessité d’un transfert vers une structure hospitalière en cas de complication

La clientèle est donc généralement composée de couples assez cultivés étant bien informés et souhaitant être supportés dans leur démarche de prise en charge face à la grossesse, l’accouchement et la vie avec l’enfant.

Environnement et architecture d'une maison de naissance :

L’environnement, l’architecture tiennent une pace importante.

Ces structures sont généralement située dans un bâtiment agréable, de taille humaine, qui se rapproche le plus possible d’une habitation à caractère familiale.

Les aménagements intérieurs, là encore sont étudiés pour offrir une ambiance chaleureuse, proche de celle du domicile.
Des salles réservées aux familles,
des salles de consultation,
des salles de préparation à l’accouchement,
contribuent à instaurer un climat d’intimité.

En moyenne, deux chambres d’accouchement sont aménagées par maison. Le matériel nécessaire au suivi du travail est bien dissimulé et ne sera sorti qu’au moment opportun.
Pas de table d’accouchement mais des lits d’apparences banales.
Une baignoire fait très souvent partie du mobilier
Des pièces sont réservées à la réanimation de nouveau-né.

Fonctionnement des maisons de naissance :

Tout d’abord, de telles structures ne peuvent fonctionner isolément. Un travail en réseau avec des médecins de ville, gynécologue, pédiatres, et, avec un centre hospitalier est indispensable.

* En ce qui concerne l’accouchement, chaque sage-femme est de garde pour ces patientes.
* Une grande liberté est laissée aux femmes pendant le travail.
* La déambulation pendant le travail est possible
* L’enregistrement de rythme cardiaque fœtal est quasiment tout le temps pratiqué en discontinu.
* Pour l’expulsion, là encore, toutes les positions sont permises.
* Il n’y a pas d’utilisation d’ocytociques pendant le travail.
* Des alternatives à la péridurale sont proposées.
* Le post-partum est le plus souvent ambulatoire.

Sécurité au sein des maisons de naissance :

On peut retenir comme critères négatifs :

* le fait qu’il n’y ait pas d’obstétricien, d’anesthésiste et de pédiatre sur place,
* l’impossibilité de pratiquer des geste chirurgicaux comme par exemple une césarienne en urgence ou une hystérectomie d’hémostase, les locaux de maison de naissance d’étant pas équipés de bloc opératoire,
* le fait qu’il n’y ait pas d’alternative au transfert.

Les points positifs :

* une sélection très rigoureuse des parturiente,
* un suivi obstétrical généralement bien organisé,
* la place d’une politique de prévention,
* l’existence d’un protocole de transfert,
* une pratique peu interventionniste lors des accouchements,
* la formation continue des sages-femmes,
* la présence sur place de 2 sages-femmes pendant l’accouchement.

Deux études se sont penchées sur ce problème de la sécurité :

* le rapport d’évaluation des projets pilotes canadien a émis des réserves en ce qui concerne la morbidité et la mortalité néonatale mais a été globalement favorable au maintient des maison de naissance,
* il existe aussi une étude randomisée américaine, celle de ROOKS, menée à l’échelle nationale auprès de 84 maisons de naissance soit 11 814 femmes, Cette étude montre que la sécurité de ce type de structure est bonne.

Possibilités éventuelles d’implantation de ce type de structure en France :

Il existe une réelle demande des femmes et de leur famille qui s’articule principalement autour de 3 notions qui sont :

* l’appropriation de la grossesse, de l’accouchement,
* le suivi global du début de la grossesse, l’après naissance,
* l’autonomie, une demande de participation à l’acte de grossesse, de naissance.

Au sujet de l’implantation des maisons de naissance, de nombreuses questions doivent être posées :

* Quelle place dans le système périnatal pourrait prendre les maisons de naissance une sage-femme assure environ 30 à 40 accouchement par an ? Il faut aussi noter que pour le moment, le système de réseau fonctionne principalement entre structure hospitalière et très peu avec les médecins ou sages-femmes libérales,
* Il existe également la question du statut légal.
* On peut aussi poser le problème du recrutement des sages-femmes.
* Une autre difficulté à envisager est l’aspect financier. En effet, à l’heure actuelle, il semble difficile pour une sage-femme de faire uniquement du suivi global vu la rémunération des consultations prénatales et le peu de femmes suivies.
* Enfin, il faut souligner le fait que l’intégration de ces maisons de naissance au sein du système de soin français demanderait un bouleversement des mentalités vis-à-vis de la grossesse et de sa médicalisation.

Même si la création des maisons de naissance semble difficile, on ne peut que reconnaître qu’elles ont l’avantage de proposer un modèle de pratiques adapté au suivi des grossesses à bas risque obstétrical, qui satisfait pleinement les femmes.

Peut-être que certaines des pratiques proposées pas ces structures pourraient être mises en place au sien des établissements hospitaliers, comme par exemple une plus grande liberté de mouvement et de positions lors des accouchements et aussi une meilleure écoute de la demande des femmes.


Mémoire
Virginie BOUDARD
Sage-femme - Nantes
Revenir en haut Aller en bas
http://pierre-robin.bbactif.com
mélanie
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1220
Age : 31
Localisation : seine et marne
Emploi : Auxiliaire de Puériculture
Date d'inscription : 08/04/2005

MessageSujet: Re: maison de naissance   Jeu 4 Jan - 20:32

merci pour ce post kaomé je viens juste de le voir je conaissais pas!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eureka-web.fr
 
maison de naissance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Croquette pour animaux, Ogm et nourriture maison
» Ferment lactique pour yaourt maison "Alsa"
» La maison de la Vierge Marie
» BARDET DE MAISON-ROUGE Martial. général et baron d'Empire.
» Sainte Véronique Giuliani et commentaire du jour "Si cette maison en est digne, que votre paix..."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Metiers de la petite enfance :: les metiers :: Structures-
Sauter vers: